Avez-vous un don de sourcier ?

Ce post fait suite à une question que l’on m’a posé : « comment savoir si on a un don de sourcier ? »

Les sceptiques parlent de hasard ou d’auto-suggestion, d’autres trouvent des raisons plus physiques que paranormales aux bâtons de sourcier, je ne saurai quel camp choisir mais ce que je peux vous expliquer est la méthode généralement utilisée pour détecter de l’eau. J’ai personnellement validé cette méthode sans pour autant réussir à me convaincre totalement. Comme pour tout, chacun l’interprétera à sa façon.

L’explication « scientifique » serait la présence d’un réseau tellurique, appelé Réseau Hartmann et Curry, qui quadrillerait la planête et serait considéré comme un champ magnétique réagissant aux baguettes de sourcier. Cette explication n’est pas prouvée scientifiquement (d’où les guillemets) mais cela ne nous empêche pas d’y croire :)

Alors le mieux est de se faire son propre opinion : j’ai pour ma part fabriquer deux bâtons en laiton. Le laiton étant à la fois solide et malléable. J’ai fabriqué deux L avec un bout pouvant être pris en main (environ 15 cm) et un bout pointant devant vous (35 cm pour ma part).

Le but est donc de tenir ses deux bâtons bien parallèles devant vous, espacés d’environ 40 cm) et de surveiller leurs réactions. Ne les tenez pas fortement, le but étant qu’ils se rapprochent lorsqu’ils détectent une « déformation » du fameux réseau.

D’autres aiment utiliser des baguettes de noisetier et surveillent simplement leurs vibrations.

Quoiqu’il arrive, le plus important n’est pas forcément l’outil. Ce qui importe est votre capacité à faire abstraction des croyances et vous mettre en contact avec votre environnement naturel. D’apprendre à ressentir. C’est certainement pour cela que, sceptique ou pas, j’ai trouvé cette question intéressante. Même si des expériences ont été menée montrant que le hasard donnait le même résultat que les sourciers, le travail de « ressenti » ne peut pas être mauvais et je vous encourage tous à essayer cette expérience.